Pour un retour à l'emploi réussi des femmes confrontées aux violences conjugales

Octobre 2021
Version PDF

Co-financé par le programme européen Erasmus+, le projet ACTIV - Agir et collaborer pour lutter contre les violences intimes - a comme principal objectif la (ré)insertion socioprofessionnelle des femmes confrontées aux violences conjugales. Décourez la première publication du projet : « Pour un retour à l'emploi réussi des femmes confrontées aux violences conjugales : Guide & Élements-clés ». 

Selon une étude de 2014  menée par l’Agence européenne pour les Droits Fondamentaux (FRA), une Européenne sur trois est confrontée aux violences basées sur le genre et plus de une Européenne sur cinq (a) fait face aux violences conjugales. Une situation qui s’est aggravée depuis la crise du Covid-19. Ces violences et discriminations sont structurelles, basées sur un rapport de domination, et se reproduisent encore et encore dans la société et ses institutions. Il est important de s'engager pour visibiliser et enrayer ce phénomène. 

Depuis quelques années, le débat sort de la sphère privée et les entreprises commencent à s'engager à leur niveau et à leur façon. Sensibiliser les employeur.se.s, former les employé.e.s : il s'agit là du chemin choisi par POUR LA SOLIDARITÉ-PLS pour lutter contre les violences conjugales. 

Les partenaires sont fier.e.s de vous présenter la première publication du projet, un guide mettant en évidence les principales étapes d’un retour au travail réussi :

  • Définir ce que sont les violences conjugales, les contextes européen et nationaux ainsi que les différents cadres légaux relatifs à nos pays d’intervention (Belgique, France, Roumanie, Espagne) ;
  • Identifier les limites, mais aussi les bonnes pratiques existantes quant à l’accompagnement des femmes confrontées aux violences conjugales dans leur trajet de (ré)insertion socioprofessionnelle ;  
  • Proposer un cadre d'indicateurs communs facilitant la compréhension mutuelle entre les acteur.rice.s impliqué.e.s dans le processus de remise à l’emploi.

Pour agir, les partenaires du projet ACTIV ont donc choisi l'angle de l'emploi. Tous les acteur.rice.s interrogé.e.s dans le cadre de cette étude sont formel.le.s : l'emploi est un vecteur d'émancipation. Cependant, cette perspective doit être considérée avec prudence. Si le fait d'avoir un emploi permet aux femmes confrontées aux violences conjugales de devenir plus indépendantes, pour que certaines femmes puissent entamer un processus de (ré)insertion socioprofessionnelle, il faut qu'elles aient déjà quitté le cycle de la violence... La solution à ce cercle vicieux est d'être attentif.ve et de respecter la temporalité de chaque femme. Ainsi, en analysant les pratiques sur le terrain, les partenaires du projet ACTIV ont pu identifier 5 groupes d'indicateurs de réussite à partir desquels des actions peuvent être menées pour optimiser la réinsertion socioprofessionnelle de ce public vulnérable. Nous proposons ainsi une grille d'analyse et des points d'attention qui doivent permettre aux femmes de s'autonomiser, de se former, de trouver et de conserver un emploi stable. 

Pour en savoir plus, téléchargez notre étude

 


europe-flag.png ACTIV est une projet cofinancé par le programme Erasmus+ de l'Union européenne.

Contact: 

Marie Schuller

Pays: 

Union Européenne

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Recevez l’actualité de POUR LA SOLIDARITÉ-PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…).

Je m'inscris Non merci